| |
Blog de Laurent Bloch
Blog de Laurent Bloch

ISSN 2271-3980
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets informatiques et mes enseignements.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

Barbarossa 1941. La guerre absolue.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Merci Laurent, commentaires de ce livre très intéressants.
Peliks - le 24 février 2020

Une chance que ce salopard de nazi ait été détruit, en grande partie, par l’armée soviétique, malgré Staline. On dit que la réimplantation de l’industrie militaire de l’URSS, vers l’Est pour la mettre hors d’atteinte des troupes allemandes a été une manoeuvre de génie.
Au delà des stratèges et des stratégies, il est intéressant de se mettre au niveau du soldat allemand et soviétique. Que pouvaient-ils penser de ces actions dans lesquelles ils étaient engagés ?
Côté allemand, il y a un film que j’ai trouvé très intéressant : "Génération War".

Derniers commentaires

L’ouverture pour l’ouverture ?
Les situations peuvent être très variées, tous les cas de figure sont envisageables, mais, fort de (...)

L’ouverture pour l’ouverture ?
In abstracto, pourquoi pas... Mais, premièrement, les chantres de l’ouverture à l’autre sont bien (...)

Diop-Pialat même combat
Très belle analyse du Nous avec Merleau-Ponty ! Pour moi, Alice Diop réveille les émotions (...)

Je vous emmènerai sur mon joli bateau
Merci mon cher Laurent de ces bonnes adresses où nous irons ensemble prochainement je l’espère et (...)

Paradoxe
Paradoxal de saliver devant ce restaurant parisien alors que je suis en Bretagne et que la (...)