Forum de l’article

Quelle attitude face à l’islamisme ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Merci pour ce texte...
Stéphane Rivière - le 8 décembre 2020

Laurent,

Merci pour ce texte qui vérifie mes 30 ans à Paris (les contrôles au faciès et autres comportements sélectifs des policiers et des contrôleurs). Merci également de souligner l’ignominie des caricatures de ce journal intouchable. Je suis agnostique et, tel un juif séculier, indifférent à toutes les religions humaines. Mais je respecte la culture de autres, tant qu’elle respecte la mienne.

Gamin, je me rappelle, à la fin des années 60, de complaisantes caricatures placardées sur les kiosques. Je n’étais pas tant choqué par les collages de parties intimes sur des photos de célébrités que du la mocheté du résultat. Le laid à ce point, c’est choquant.

Dans le contexte que vous soulignez, l’absence de respect vis à vis d’un sentiment privé - le religieux - est, comme vous l’avancez, improductive et provocatrice.

La prétention des professeurs politisés et leur absence d’empathie les amènent à des comportements aberrants. Qu’ils n’attendent pas d’adolescents en devenir un comportement plus sage que leur médiocre exemple. Comment leur dire, sans les heurter, que leur dogmatisme et leurs croyances en font de parfaits miroirs aux fondamentalismes ?

Vivre et laisser vivre, démontrer du respect pour favoriser le respect, élever les élèves (pardon) au lieu de les rabaisser, telles sont les fondements oubliés de la "déséducation" nationale, à comparer avec l’école allemande - pour ne citer qu’elle.

1984 est devant nous, mais plus si loin.

Stéphane