Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Changer de fournisseur d’accès à l’Internet - II
second épisode
Article mis en ligne le 22 avril 2006
dernière modification le 25 janvier 2015
logo imprimer
Licence : CC by-nd

(Cet article est le second épisode d’une aventure dont le premier épisode est ici.)

 Bilan après un mois

Après un bon mois de transition, je peux préciser le bilan de mon changement de fournisseur d’accès (FAI) entamé dans un article précédent. Techniquement tout continue à très bien marcher, contrairement à ce que j’avais cru au départ mon ancien numéro de téléphone fonctionne toujours. J’ai configuré la Freebox en mode routeur, ce qui permet un filtrage par port élémentaire.

J’ai voulu tenter la configuration dite multiplayer pour regarder la télévision sur l’écran de l’ordinateur, et ainsi me débarasser du poste de télévision et de la redevance scélérate : pour que cela marche, ne pas oublier d’assouplir les règles du coup-feu. Quand ça a marché, j’ai trouvé cela formidable pendant quelques minutes, puis j’ai dû me rendre à l’évidence : ce n’était que la télévision...

Financièrement France Télécom m’a facturé le rétablissement de ma ligne et les quelques jours d’abonnement grâce auxquels mon téléphone n’a jamais été interrompu : 106 Euros. Si j’y ajoute les frais de résiliation de mon FAI précédent, plus la période de recouvrement du fait de mon engagement d’un an non terminé, cette affaire m’aura coûté de l’ordre de 300 Euros. J’aurais sans doute pu arguer du très mauvais fonctionnement du service téléphonique de mon FAI précédent pour ne pas payer les frais de résiliation, mais j’ose à peine penser au temps à passer au téléphone et aux lettres recommandées qu’il m’aurait fallu envoyer pour un résultat rien moins que certain.

Certains lecteurs n’ont pas manqué de me faire remarquer que mon témoignage était unilatéral, et m’ont rapporté des histoires horribles de six mois de non-fonctionnement total chez Free avec les prélèvements qui continuaient et l’impossibilité de se faire rembourser. Ce qui est sûr, c’est que Free fonctionne avec des effectifs très réduits, et que soit ça marche du premier coup, soit il n’y a pas grand-monde au bout de la ligne. Ceci dit, mon unique interaction avec la télé-assistance Free a été très efficace.

Il y a aussi un piège : la Freebox appartient à Free ; si elle est détruite par un orage ou emportée par un cambrioleur, il faudra la leur rembourser, et c’est 450 Euros :-(

Pour se placer dans des conditions telles que « cela marche du premier coup », il est sûr qu’il vaut mieux être en zone de dégroupage total, et ne pas avoir à passer par une situation intermédiaire.

 Un site pour vous aider dans le changement

Pour vous aider dans un éventuel changement, vous pouvez consulter le
site Luccas de l’association
des abonés.

 Post-scriptum

Un an après, mon enthousiasme pour Free a encore baissé. La qualité de service est inégale, le serveur de pages Web personnelles est d’une gestion désagréable, surtout parce que la durée de vie d’une session FTP n’y excède guère quelques secondes. Néanmoins je continuerais à recommander ce FAI, à cause de sa technologie novatrice et plus ouverte que celle des autres.
Mais je ne conseille pas aux clients d’autres FAI de résilier pour Free : le jeu n’en vaut pas la chandelle. Le meilleur FAI que je connaisse est celui dont je suis le client à Poitiers, Internet Poitou-Charentes (InterPC, malheureusement il ne dessert pas la région parisienne :-)

Du côté de mon ancien FAI du câble, je suis tombé dans un piège : j’avais acheté mon modem câble, quelque-chose comme 80 Euros. Puis, dans le cadre de son évolution technique, Noos l’avait remplacé par un autre plus moderne ; je n’avais rien payé, mais l’attribution de la propriété du nouveau modem n’était pas claire.
Quelques mois après la résiliation, Noos m’a écrit pour me dire que j’aurais dû rendre mon modem, et me réclamer 50 Euros. J’aurais pu discuter, avec un résultat incertain : de guerre lasse j’ai payé.

Si certains d’entre vous ont besoin de modems câble ou de modems-routeurs ADSL, j’en ai toute une collection, que je suis prêt à céder, n’hésitez pas à m’envoyer un message.


Forum
Répondre à cet article
Changer de fournisseur d’accès à l’Internet
Pierre Gounon - le 19 novembre 2006

Je suis abonné depuis mon arrivée à Nice à Numericable (2001), cablo-opérateur fournisseur de TV et d’Internet. Depuis cette date le service était irréprochable, Internet fonctionnait bien et vite, malgré quelques limitations dont je ne me souciais guère car je n’en étais pas utilisateur (espace disque réduit pour l’hébergement de pages WWW, etc.). Pour la TV (ce n’est que de la TV), il y a plein de chaines et pendant assez longtemps, Numéricable faisait de la promotion en nous offrant gratuitement pour une période de un à trois mois des chaines nouvelles, ce qui permettait de varier le menu qui ne l’est guère habituellement. Bref, un FAI + TV très satisfaisant, pas trop cher si on regarde le rapport qualité des services - prix.

MAIS, voilà que Numéricable vient d’être racheté par Noos. Sans conséquence, pensez vous ?

Je me suis souvenu du bon article sur le changement de FAI de Laurent Bloch. Ce que Laurent a si bien décrit avec son fournisseur Noos est en train de m’arriver.... blocages, ralentissements, plus de chaines TV en promotion.

Est-ce ainsi le modèle économique de Noos, la facturation d’abord, pour leservice, on verra plus tard ?

Cordialement,

Pierre Gounon



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS

2004-2017 © Site WWW de Laurent Bloch - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15