logo site
Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

Efficacité comparée de LaTeX et de MS-Word

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Efficacité comparée de LaTeX et de MS-Word
Thomas Savary - le 2 juin 2017

Merci pour cet article. N’étant aucunement compétent en matière d’édition scientifique, tout ce que je peux affirmer, c’est que, pour l’édition littéraire, Latex permet des gains de productivité considérables.

Pour avoir mis en pages un livre avec Word 2010 avant que cela devienne vraiment mon métier, je peux affirmer que le gris typographique produit par ce programme est très mauvais, et qu’il faut un nombre d’interventions manuelles considérable si l’on veut espérer rendre un travail potable.

Même avec le nombre conséquent de contraintes que j’impose à ce pauvre Luatex (espaces insécables après les mots d’une lettre ou après le premier mot d’une phrase comptant moins de quatre lettres, interdiction de couper les noms propres…), il ne me faut qu’une vingtaine de minutes pour produire un ouvrage d’une qualité typographique au moins égale à celle d’un « Blanche » de Gallimard de 250-300 pages (pour peu que la maquette soit déjà prête).

Éliminer les défauts que l’on trouve couramment chez Gallimard, Flammarion et tant d’autres (lignes creuses en tête ou en pied, mots identiques superposés, mots coupés en bas de page, lignes blanches…) prendra tout au plus quelques jours. J’ajoute, après avoir mis en pages une douzaine de livres, que je n’ai jamais, je dis bien jamais, eu à régler de problèmes de lézardes, de rues ou de cheminées avec Luatex et microtype — encore un gain de productivité. Visiblement, ce n’est pas le cas chez de nombreux éditeurs littéraires français, vu tout ce qu’ils laissent passer…

Efficacité comparée de LaTeX et de MS-Word
Laurent Bloch - le 2 juin 2017

Merci de votre message, qui au passage me permet de mesurer tout ce qui me manque pour pouvoir me prétendre typographe !

Efficacité comparée de LaTeX et de MS-Word
Thomas Savary - le 2 juin 2017

Je suis moi-même loin d’être arrivé au bout de mon apprentissage — et tant mieux  ! Si je suis assez content de certaines de mes réalisations, je sais que dans un an ou deux je les regarderai d’un autre œil, que j’espère seulement ne pas être trop effrayé :-)

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

Information, données, codage informatique
Merci pour cette contribution. Cela dit, la « bijection avec l’ensemble des citoyens » est plus (...)

Information, données, codage informatique
Bonjour, La concision du texte le rend effectivement pédagogique, et en introduisant le concept (...)

Histoire et avenir des processeurs RISC
Merci de votre contribution. Ci-dessous quelques réponses : 1. L’agencement du texte du (...)

Processeurs asynchrones, ascenseurs embouteillés et emploi du temps
Bonjour, une remarque : "Aussi existe-t-il un domaine de recherche prometteur, les processeurs (...)

Histoire et avenir des processeurs RISC
Bonjour, je salue ce bel effort que je viens de parcourir en diagonale, ma recherche initiale (...)