logo site
Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

Urssaf, CIPAV, RSI, le cauchemar

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Urssaf, CIPAV, RSI, le cauchemar
Frédéric Brouard (alias SQL pro) - le 18 mars 2017

En 2007 je créé ma deuxième entreprise après avoir vendu la précédent et m’installe en SARL gérant majoritaire pour exercer du conseil informatique et de la formation. Pendant 3 ans, aucun prélèvement du RSI côte d’Azur.
Un CA qui la première année est faible et croit quelque peu les années suivantes (je suis seul dans mon entreprise). Bien entendu je provisionne environs 10 000 € par exercice. Et puis un jour, je reçoit une vingtaine de lettre de relance du RSI... Toutes portent la même date d’il y a un mois. Toute me demande de payer dans un délai de 15 jours sous peine de... et pour un montant total de près de 60 000 euros ! Délai déjà dépassé, les lettres ayant moisi quelque part entre leur enveloppement et leur atterrissage dans ma boîte.
Pris de panique, je téléphone immédiatement à mon comptable pour obtenir la procédure de dépôt de bilan... Et il me répond "ha vous aussi vous avez reçu les relances du RSI !"
Le rencontrant le lendemain, il se met à recalculer les sommes dues qui s’élèvent à 35 000 € et me confie : ne payer rien tant que nous n’avons aucun accord final sur le montant exact et un échelonnement des dettes, car ce sont eux les fautifs.
Ce que je ferais, ce que j’obtiendrais, après une dure lutte, celle de mon comptable, défendant ses artisans et clients dont je suis...
Le plus étonnant c’est que le RSI n’a jamais répondu à aucun des courriers que j’ai émis, ni ceux envoyés en simple ni ceux en recommandé avec AR. Comme si je n’existait pas. Impossible non plus de les avoir au téléphone.
Seuls les comptables étaient autorisés à communiquer avec eux par des moyens spécifiques et réservés... (je plains les entrepreneurs qui n’en avait pas ! Ils ont dû être dégouté de la chose...).

J’ai rencontré il y a peu une informaticienne du RSI qui m’a expliqué la chose... Il y aurait tant à dire sur l’ensemble des fiascos informatique du domaine de l’économie sociale obligatoire... Que ce soit les CIPA, URSSAF, RSI, et même les CAF et la sécurité sociale. Pour info, dans le monde de la santé, la transmission des informations entre la sécurité sociale et les mutuelles devait passer par un modem spécialement créé pour ce faire, censé être hyper sécurisé, et dont la bagatelle coutait une fortune et plus encore, la maintenance... Dans la boîte il n’y avait juste qu’un simple modem à trois francs six sous et un bout de programme maison remplaçait à prix d’or le pilote officiel ! Bien entendu il y avait au bout de ces cartes, un homme, une entreprise se faisant les couilles en or sur le dos des "assujettis" !
Merci l’argent public...

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

Information, données, codage informatique
Merci pour cette contribution. Cela dit, la « bijection avec l’ensemble des citoyens » est plus (...)

Information, données, codage informatique
Bonjour, La concision du texte le rend effectivement pédagogique, et en introduisant le concept (...)

Histoire et avenir des processeurs RISC
Merci de votre contribution. Ci-dessous quelques réponses : 1. L’agencement du texte du (...)

Processeurs asynchrones, ascenseurs embouteillés et emploi du temps
Bonjour, une remarque : "Aussi existe-t-il un domaine de recherche prometteur, les processeurs (...)

Histoire et avenir des processeurs RISC
Bonjour, je salue ce bel effort que je viens de parcourir en diagonale, ma recherche initiale (...)