Forum de l’article

Urssaf, CIPAV, RSI, le cauchemar

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Urssaf, CIPAV, RSI, le cauchemar
URBAN-GALINDO - le 1er mars 2018

J’ai aussi expérimenté le parcours du combattant du RSI avec ma petite SARL au chiffre d’affaires ridicule, l’essentiel de mes interventions étant bénévoles.

Comme gérant majoritaire j’ai eu à affronter les arcanes et les incompétences dues soit à des formations insuffisantes face à la complexité des règles (souvent incompréhensibles d’ailleurs même pour les esprits les plus entrainés) mais plus souvent par un découpage des tâches tel que aucun interlocuteur n’est capable de répondre aux questions auxquelles le pauvre entrepreneur est lui sensé savoir répondre.
Quand en plus ce sont des robots (dont téléphoniques) qui nous "guident" dans ces labyrinthes c’est "pétage de plomb" assuré.
Mon expert comptable de l’époque, un ami, pestait régulièrement. Il m’a donné un conseil salutaire : adoption du statut de S.A.S. depuis plus de RSI, le bonheur retrouvé !

J’ai désormais le titre de PDG, ce qui gonfle mon égo.

Au début de ma retraite j’ai réfléchi à quelques priorités. J’ai ainsi rédigé, en 2007, quelques textes dont un sur la simplification des lois et règlements. Je l’ai publié récemment :