Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

L’informatique est une science

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Rôle d’Alan Turing
Emmanuel Lazard - le 8 avril 2015

Bonjour Laurent,
Quelques petites précisions sur le rôle d’Alan Turing.

Lors de son séjour à Bletchley Park, il a très fortement contribué au décryptage des communications allemandes chiffrées à l’aide des machines Enigma. Son travail fut tout d’abord théorique avec une approche statistique et probabiliste permettant d’améliorer la méthode des essais systématiques pour chercher la position des rotors de la machine (clé du décryptage). Il a ensuite conçu avec son équipe les machines "Bombe" pour automatiser cette recherche. Les "bombes" étaient des machines électromécaniques - à base de relais et de pièces mobiles - et pas électroniques (avec des tubes à vide). Il s’agissait grossièrement de mettre plusieurs machines Enigma en parallèle et de les faire tourner en testant toutes les positions possibles des rotors. Le travail théorique préalable permettait alors d’éliminer certaines combinaisons impossibles. Il ne "restait plus" qu’à continuer les vérifications à la main avec les combinaisons restantes, en espérant qu’elles étaient les moins nombreuses possibles.
Je n’ai pas vu le film mais il me semble (des images entre-aperçues) que c’est bien une machine bombe que l’on y voit. Cette machine n’est vraiment pas proche d’un ordinateur car elle n’effectue aucun calcul mais se contente d’automatiser plusieurs Enigma.

https://en.wikipedia.org/wiki/Cryptanalysis_of_the_Enigma#British_bombe
https://en.wikipedia.org/wiki/Bombe
https://en.wikipedia.org/wiki/Alan_Turing#Cryptanalysis

Il existait une autre machine de chiffrement allemande, la machine de Lorentz, servant aux communications de l’état-major et totalement différente d’Enigma.
Turing a également travaillé sur cette machine en 42 mais uniquement d’un point de vue théorique en montrant qu’une certaine approche statistique pouvait donner des indications sur le positionnement des rotors.
Suite à ce travail, plusieurs machines ont été construites - mais sans intervention directe d’Alan Turing -, le dernier type étant les machines "Colossus". Conçues effectivement par Tommy Flowers fin 43 sur une idée de Max Newman, elles étaient électroniques (plus d’un millier de tubes à vide) et avaient un embryon de programme puisqu’elles pouvaient faire des calculs binaires sur les messages chiffrés en cherchant des corrélations et s’arrêtaient lorsqu’un certain seuil significatif était franchi. Il y avait 10 Colossus en fonctionnement à la fin de la guerre. Il s’agit là bien d’un proto-ordinateur, même si bien sûr le "programme" ne pouvait pas être changé.

https://en.wikipedia.org/wiki/Cryptanalysis_of_the_Lorenz_cipher
https://en.wikipedia.org/wiki/Colossus_computer
http://www.colossus-computer.com/colossus1.html

En résumé :
- Alan Turing est bien l’un des pères de l’informatique théorique par sa machine de Turing ;
- il a très fortement contribué au décryptage d’Enigma par un travail théorique et appliqué avec les bombes ;
- il n’a pas directement participé à la construction des Colossus, bien plus proches d’un ordinateur.

Il est à noter qu’après la guerre il a participé à la conception d’un des premiers ordinateurs anglais (le ACE) mais, mécontent de la lenteur et des pesanteurs administratives, s’est retiré du projet. Du côté américain, aucune des équipes ayant participé à la construction des premiers ordinateurs n’a jamais fait référence aux travaux de Turing, et ce jusqu’au milieu des années 60 lorsque le questionnement sur les fondements théoriques de l’informatique est revenu au goût du jour. On a alors "redécouvert" ses travaux.

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

Netflix, Salto : évolutions de la télévision et défis de souveraineté
Bonjour Laurent, L’architecture de Netflix est en effet admirable, j’ai aussi lu l’article de (...)

Entreprises françaises de l’iconomie
Pb de lien : https://www.xerfi.com/ et non http://www.institutxerfi.org/ semble-t-il (...)

Affaire Huawei : derniers rebondissements
Le retard technologique me semble être une stratégie utilisée de longue date par les Américains. (...)

Affaire Huawei : derniers rebondissements
Je lis : les Américains n’ont jamais été les meilleurs en fabrication ; Chose que j’ai déjà (...)

Comment sont gérés les noms de domaines en .fr - Principes du DNS - L’Afnic
Oui, Jean-Jacques, ces questions en apparence techniques ne sont pas sans versants politiques. (...)