Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Forum de l’article

Alstom, scandale d’État

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Alstom, scandale d’État
Aredius44 - le 1er octobre 2015

Une heure après avoir écrit mon message, je lisais dans Ouest-France :

http://www.ouest-france.fr/alcatel-orvault-le-site-avec-ses-500-ingenieurs-cest-fini-3727985
"Alcatel à Orvault. Le site avec ses 500 ingénieurs, c’est fini"

Mais nos grands médias ne nous parlent guère de ces questions terre à terre.

Quand j’apprends ce que deviennent les programmes nationaux des département informatique des IUT (et d’après ce que je sais de "Grandes Ecoles"), je me dis que nous sommes devant une lame de fond en France. Blablaware et zéphologie se répandent dans les universités comme la vérole sur le bas clergé breton.

Il est loin le temps où je pouvais aller faire des td/tp au labo d’automatisme avec mes étudiants d’informatique. Je me souviendrai toujours de cette scène où des étudiants appuyaient sur la touche "enter" en utilisant un manche à balai. Ils n’avaient pas confiance en leur programme qui animait une machine à mettre des bouteilles de muscadet (mais ça marchait aussi pour le Gros Plant, mais un commercial aurait mis une option pour ça !, ce que j’ai entendu appeler "industrialiser le processus" ) dans des caisses. Il nous voulait par recevoir une baffe d’un bras métallique. Chassez le réel, il revient....

P.S.
Au sujet de VW, ce qui est une rareté en France :

"Matthias Müller est entré très jeune chez Audi, à Ingolstadt, pour commencer son apprentissage au département outils du constructeur. Après quelques années, il rejoint l’université de sciences appliquées de Munich (FH Munich), où il obtient son diplôme d’informatique, avant de revenir chez Audi en 1977. Il travaille dans le service informatique embarqué de 1984 et 1992"

Ma maison vieillissant, j’ai dois faire de la rénovation. Et je constate que quand je recherche de la qualité (je veux que ça tienne jusqu’à ma mort au moins !), des produits dont on a les spécifications (retraité, j’ai le temps de lire et comparer)... je ne commande que des produits allemands. Dans le bâtiment, il va nous rester la laine de verre, le ciment et les parpaings !

Derniers commentaires

0 | 5 | 10

Netflix, Salto : évolutions de la télévision et défis de souveraineté
Bonjour Laurent, L’architecture de Netflix est en effet admirable, j’ai aussi lu l’article de (...)

Entreprises françaises de l’iconomie
Pb de lien : https://www.xerfi.com/ et non http://www.institutxerfi.org/ semble-t-il (...)

Affaire Huawei : derniers rebondissements
Le retard technologique me semble être une stratégie utilisée de longue date par les Américains. (...)

Affaire Huawei : derniers rebondissements
Je lis : les Américains n’ont jamais été les meilleurs en fabrication ; Chose que j’ai déjà (...)

Comment sont gérés les noms de domaines en .fr - Principes du DNS - L’Afnic
Oui, Jean-Jacques, ces questions en apparence techniques ne sont pas sans versants politiques. (...)