Site WWW de Laurent Bloch
Slogan du site

ISSN 2271-3905
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets moins techniques.

Cliquez ici pour vous abonner à la Newsletter du site (ou là vous désabonner).

Non, vous pouvez faire la mise à jour
Article mis en ligne le 22 juin 2016
dernière modification le 23 juin 2016
Rubrique : Boîte à outils

En 2011 j’ai acheté un ordinateur portable équipé de 4 Go de mémoire, un disque de 300 Go et Windows 7 ; c’est aujourd’hui mon principal outil de travail. Sa principale qualité est son poids : 1,3 kg. La première chose que je fis fut d’y installer Linux, mais j’ai décidé de garder Windows, que j’avais (...)

A communication to XB2 Berlin Xenobiology Conference
Article mis en ligne le 28 mai 2016
dernière modification le 31 mai 2016
Rubrique : Histoire de l’informatique

Introdution

The text below is my communication to the XB2 Xenobiology Conference in Berlin, on 24 May 2016. Xenobiology, according to Philippe Marlière, the chair of the Conference, is to Biology what Astronautics is to Astronomy, or also, an experimental branch of Metaphysics.

The conference (...)

Oui c’est possible
Article mis en ligne le 29 avril 2016
Rubrique : Typographie, TeX/LaTeX, etc.
Le bon ouvrier se procure de bons outils (libres et gratuits de surcroît) :
avec Notepad++, Ruby et AsciiDoctor
Article mis en ligne le 27 avril 2016
dernière modification le 11 juin 2016
Rubrique : Boîte à outils

Cet article a été inspiré par celui de Benoît Benedetti, Administrateur Système Linux à l’Université de Nice Sophia Antipolis, « AsciiDoc et AsciiDoctor pour soigner votre documentation », dans « Gnu/Linux Magazine France » n° 190 de février 2016.

Le système Windows n’a pas été conçu pour faire de l’informatique, mais pour utiliser de l’informatique faite par d’autres, ce qui a aussi peu à voir avec l’informatique que le permis de conduire a à voir avec la thermodynamique. Windows est fait pour ceux qui ne veulent surtout pas savoir comment ça (...)

Colloque Cybersécurité
Daniel Ventre (CESDIP) et Daniel Kofman (Telecom ParisTech)
Article mis en ligne le 29 mars 2016
dernière modification le 1er avril 2016
Rubrique : Cyberstratégie, Internet (évolution, organisation et sécurité)

Le 25 mars 2015 s’est tenu dans les locaux de Telecom ParisTech le colloque Données et Sécurité organisé par Daniel Ventre et Daniel Kofman. La question du partage, de la protection, du négoce et de la sécurité des données est un sujet de préoccupation majeur de nos jours si l’on en juge par le nombre de (...)

Communication de Blandine Kriegel
aux premières Assises de la Souveraineté numérique (2014)
Article mis en ligne le 28 mars 2016
Rubrique : Cyberstratégie, Internet (évolution, organisation et sécurité)

Le 13 mai 2014 se sont tenues à Paris, sous le patronage des députées Laure de la Raudière et Corinne Erhel, les Assises de la souveraineté numérique, où furent abordées ces questions. La philosophe Blandine Kriegel vint nous y rappeler les doctrines de la souveraineté, depuis Jean Bodin (1576) et (...)

Assises de la Souveraineté numérique
Article mis en ligne le 25 mars 2016
dernière modification le 1er avril 2016
Rubrique : Révolution cyberindustrielle en France

Trois parlementaires respectables et quelques vrais professionnels...

Ce matin j’ai assisté aux 3èmes Assises de la Souveraineté Numérique, présidées par mes députées préférées, Laure de la Raudière et Corinne Erhel [13], sans oublier la sénatrice Catherine Morin-Desailly. Dans la salle ou à la tribune ne (...)

Un livre d’Emmanuel Lazard et Pierre-Éric Mounier-Kuhn
Magnifique, savant, accessible, bref indispensable
Article mis en ligne le 18 mars 2016
dernière modification le 19 mars 2016
Rubrique : Histoire de l’informatique

L’informaticien Emmanuel Lazard et l’historien Pierre-Éric Mounier-Kuhn ont uni leurs sciences (considérables) pour réaliser cet ouvrage aux qualités rarement présentes dans un même volume : les livres illustrés sont souvent superficiels, les livres savants souvent arides et difficiles, les historiens (...)

Article mis en ligne le 29 février 2016
dernière modification le 29 mars 2016
Rubrique : Révolution cyberindustrielle en France

Cet article est inspiré d’une conversation avec Nat Makarévitch.

Free a bouleversé un marché français somnolent

Le fournisseur d’accès à l’Internet (FAI) Free est arrivé sur le marché en 1999 avec des tarifs très inférieurs à ceux de la concurrence, et il a lancé en 2002 pour les accès ADSL (et aujourd’hui en fibre optique) son propre modem-routeur [15], la Freebox. Les (...)

À l’armée et à l’université
Article mis en ligne le 17 février 2016
dernière modification le 19 février 2016
Rubrique : Systèmes d’information

Obéissance ou confiance

Il y a quelques jours, en repensant à quelques souvenirs de mon service militaire comme deuxième classe dans un régiment de cavalerie, m’apparut en pleine lumière la similitude de personnalité entre le capitaine qui commandait mon escadron et le dirigeant d’un organisme dont (...)

(et le corriger)
Article mis en ligne le 8 février 2016
dernière modification le 10 février 2016
Rubrique : Enseignement de l’informatique, expériences, problèmes et perspectives

Cet article fait suite à celui intitulé Enseigner l’informatique aux biologistes.

Enseigner la programmation à des débutants

Depuis quelques années j’enseigne avec quelques collègues la programmation dans un cursus de bioinformatique au Cnam. Au premier semestre l’unité d’enseignement (UE) Initiation à la programmation comporte 36h de cours et 36h de travaux dirigés, l’UE du second (...)















En 2011 j’ai acheté un ordinateur portable équipé de 4 Go de mémoire, un disque de 300 Go et Windows 7 ; c’est aujourd’hui mon principal outil de travail. Sa principale qualité est son poids : 1,3 kg. La première chose que je fis fut d’y installer Linux, mais j’ai décidé de garder Windows, que j’avais payé et qui pouvait m’être utile, ne serait-ce que pour acheter des livres électroniques affligés de la verrue Digital Rights Management (même Ollivier Robert ne sait pas s’en débrouiller uniquement avec des logiciels libres, autant dire que c’est pratiquement impossible).

 Faut-il mettre à jour ?

Pour garder Windows 7 j’ai utilisé Gparted pour partager le disque entre trois partitions NTFS pour Windows et une partition étendue pour mes trois partitions EXT4 et l’espace d’échange, et tout cela fonctionnait à ma satisfaction.

Vint l’annonce de la mise à jour gratuite de Windows 7 en Windows 10 : je m’en méfiai comme de la peste et ne l’appliquai pas. Mes craintes étaient les suivantes :

- écrasement complet des données sous Linux, selon l’habitude des versions précédentes de Windows, dont l’installation commençait par le formatage du disque dur ;
- insuffisance de la taille des partitions NTFS pour installer Windows 10.

À partir de mai 2016 les injonctions de passer à Windows 10 se firent de plus en plus pressantes, et donnaient même à penser que cela se ferait automatiquement. Un ami, consulté, m’indiqua les manœuvres à effectuer pour ne plus recevoir ces mises en demeure, tout en me signalant que la période de gratuité de la mise à jour expirait le 29 juillet 2016. Ceci me donna à réfléchir, et je demandai conseil au Web : pouvais-je raisonnablement envisager de réaliser cette mise à jour ?

En fait je trouvai une page rassurante : si Mister Chris B. Hoffman (@chrisbhoffman sur Twitter) n’était pas un mauvais plaisant, tout devrait bien se passer.

Chris B. Hoffman n’est pas un mauvais plaisant : j’ai suivi pas à pas la démarche (très facile) qu’il indique, et tout s’est très bien passé. Windows 10 a pris très exactement la place de Windows 7, en étant peut-être même un peu moins encombrant. Et Windows 10 a le bon goût de me présenter une interface assez semblable à celle de Windows 7, à l’inverse de celle de Windows 8, soit-disant adaptée aux écrans tactiles, mais très malcommode en réalité.

 Désactiver les options de surveillance

Attention : la configuration par défaut de l’installation est telle que tous vos faits et gestes informatiques seront rapportés à Microsoft. Il est possible de désactiver cette nuisance, mais l’endroit où c’est possible n’est pas facile à trouver, il faut de la vigilance au moment de la configuration du système. Par définition la reproduction de cette situation serait chronophage et pénible. Il s’agit de menus où Microsoft propose son aide bienveillante pour sauvegarder vos données, dans son nuage par exemple, ainsi que pour conserver les adresses de vos amis et des sites que vous avez l’habitude de visiter, et en bas de la page un lien s’offre à vous « pour en savoir plus ».

Une fois installés dans ma partition NTFS principale de 72 Go les logiciels indispensables (Windows 10, Oracle VirtualBox, Amazon Kindle, Calibre, LibreOffice, Firefox, Thunderbird, Skype, Cygwin, Notepad++, Acrobat Reader DC, Ruby et AsciiDoctor) restent 14,7 Go libres, un peu plus qu’avant la mise à jour. Grub est mis à jour correctement et je peux démarrer avec le système de mon choix. Le menu de Grub indiquait toujours Windows 7 mais lançait bien Windows 10, je n’ai pas effectué l’opération suggérée par Chris Hoffman pour corriger le menu, et l’application de la mise à jour suivante de Grub l’a fait pour moi.

Bref, une opération sans risque que je conseille sans hésiter, parce que de toute façon Windows 7 connaîtra bientôt le sort de Windows XP.

Sites favoris

Ici vous pouvez afficher les logos (ou à défaut une vignette "apercite" automatique) des sites avec le mot-clé "favori".

Et les images défilent.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.35