Blog de Laurent Bloch
Blog de Laurent Bloch

ISSN 2271-3980
Cliquez ici si vous voulez visiter mon autre site, orienté vers des sujets informatiques et mes enseignements.

Pour recevoir (au plus une fois par semaine) les nouveautés de ce site, indiquez ici votre adresse électronique :

Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Article mis en ligne le 13 juillet 2017
dernière modification le 17 juillet 2017

par Laurent Bloch
logo imprimer
Licence : CC by-nd

Le 16 juillet prochain sera célébré le 75ème anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv. À cette occasion le Président de la République a jugé bon d’inviter le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu à Paris pour participer aux cérémonies. Je n’approuve pas cette invitation, parce qu’elle me donne le sentiment que mon pays, la France, le seul État dont je sois et souhaite être citoyen, m’incite à faire allégeance à un État étranger parce que je suis juif.

Les 16 et 17 juillet 1942, 13 152 hommes, femmes et enfants juifs avaient été arrêtés par les autorités françaises, à l’injonction des autorités allemandes d’occupation. Détenus dans des conditions inhumaines pendant quatre jours, 1129 hommes, 2916 femmes et 4115 enfants furent entassés sur les gradins du Vélodrome d’hiver (démoli en 1959), voué aux courses cyclistes, avant d’être emmenés dans les camps de Beaune-la Rolande et Pithiviers (Loiret), puis déportés à Auschwitz, dont seuls une centaine devaient revenir vivants. C’est l’honneur de Jacques Chirac d’avoir été le premier chef d’État français à reconnaître la responsabilité de la France dans cette contribution au génocide des juifs.

Cet événement concerne au premier chef les descendants des victimes, juifs français ou présents sur le territoire français au moment où il a eu lieu. En invitant Benjamin Netanyahu, et lui seul [1], le gouvernement français lui reconnaît de fait la qualité de représentant des Juifs de France. Au-delà, il accepte la prétention de l’État d’Israël à être l’État de tous les Juifs dans le monde. C’est inadmissible.

Reconnaître l’État d’Israël comme l’État de tous les Juifs dans le monde, cela signifie qu’Israël serait un État pour des juifs qui ne résident pas sur son territoire et qui n’ont jamais souhaité être ses citoyens. Cela signifie aussi, et c’est bien plus grave, que l’État d’Israël n’est pas un État pour ceux de ses citoyens qui ne sont pas juifs, soit 20 % de sa population, essentiellement les Palestiniens de nationalité israélienne, comme l’avait souligné dans un livre l’universitaire israélien Shlomo Sand.

Cette invitation consternante laisse craindre que le gouvernement actuel, comme ses prédécesseurs, se prêtera à la bouffonnerie ridicule de participation aux dîners du CRIF, ce Conseil soit-disant représentatif des institutions juives de France, où toutes sortes de politiciens français viennent faire allégeance à ce qui n’est en fait qu’un lobby de soutien à la politique israélienne.

J’ai voté sans arrière-pensée pour Emmanuel Macron et pour le député de la République en marche de ma circonscription, et je l’assume, je ne suis pas naïf au point de croire que tout ce qui sera fait par ce gouvernement me plaira, mais là cela me reste au travers de la gorge.

Notes :

[1Si d’autres chefs d’État avaient été invités avec lui le caractère de la cérémonie aurait été différent.

P.S. :

Depuis l’écriture de cet article la cérémonie a eu lieu. Tout ce que l’on avait pu craindre a eu lieu. Le président du CRIF a prononcé un discours odieux, d’extrême droite, anti-arabe, hostile. Netanyahu a profité de la situation pour bafouer la position française en proclamant Jérusalem capitale éternelle de l’État d’Israël. Macron a dit de belles choses, mais il a fini par se soumettre au chantage et par faire allégeance à la fraction la plus réactionnaire de l’électorat juif en déclarant « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. » Le compte-rendu de Médiapart par Antoine Perraud est équilibré et juste.

Aujourd’hui, en France, critiquer la politique israélienne est un délit pénal. Consternant.


Forum
Répondre à cet article
Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Marianne Corvellec - le 17 juillet 2017

Mais quelle idée d’avoir voté pour Emmanuel Macron ? Il mène la même politique que ses prédécesseurs, notamment en matière économique, ce qui est désastreux. Après tout, il était Ministre de l’Économie dans le quinquennat précédent, donc c’était attendu ; comment le monde a-t-il pu y voir un signe de renouveau ou d’alternative ? En ce qui concerne la politique internationale, pour revenir au sujet, avait-il donné des signes encourageants pendant sa campagne ou à travers son parcours ?

Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Pierre Druilhe - le 13 juillet 2017

oui, c’est le probleme de la confusion habituelle, et soigneusement entretenue, entre a) l’origine ethnique, b) la religion et c) l’etat d’Israel
Deux remarques :
Contrairement a vous je me demande si Macron n’est pas assez intelligent pour feindre de ne pas comprendre la difference, et inviter Nethanyaou en France apres Poutine et Trump ? affirmant au passage son poids international ? C’est ce que bcp apellent "avoir de la chance" alors que c’est juste tres bien calcule.
Ce debat meriterait une plus large audience que votre blog bien que celui-ci soit suivi suivi par des gens remarquables et pour qui on ne peut avoir que bcp de sympathie (puisque vous et moi en faisons partie)

Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Rullier Jean-Claude - le 13 juillet 2017

« Merci Laurent de m’avoir décillé les yeux. Rien à ajouter sur l’évidence de ta position »

Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Gérard Peliks - le 13 juillet 2017

Les juifs de l’époque, qui résidaient à Paris, avaient fait allégeance à la France, à ses valeurs républicaines et démocratiques et son esprit de tolérance et de liberté. Mais les choses avaient changé et l’imprévisible, l’impensable s’était produit. Raflés par la police française, et la milice française, à la demande des autorités d’occupation certes mais sans leur intervention, ils ne savaient où aller sauf au Vel d’Hiv où ils étaient emmenés, coupables d’être juifs, encadrés et puis gardés par les autorités françaises, avant d’être livrés aux nazis, par la France officielle.

Les citoyens d’un état créé en 1948 comme solution initiale pour les juifs qui voulaient penser "never that again" comme le disait Moshé Dayan, que peuvent-ils penser de la France quand ils étudient cette période noire, mais qui a hélas existé, où la France "a perdu son âme et a commis l’irréparable", comme l’a dit justement Jacques Chirac ?

Mais pour tout ça, Laurent, je le sais, nous sommes d’accord, et là n’est pas vraiment la question.

Venons-en maintenant à l’esprit de ton message.

Que le représentant de cet état soit invité par le président de la République française aux commémorations de la rafle du Vel d’Hiv, je trouve que c’est un bon message adressé par la France aux citoyens de cet état. Je trouverais aussi que ce serait top si Angela Merkel se joignait officiellement pour l’Allemagne, à ces commémorations.

Et si, par exemple, une commémoration en Algérie portait sur les massacres de Sétif (1945), je trouverai normal que le représentant du peuple français soit invité en Algérie et anormal que le représentant du peuple péruvien, ou japonais, soit également invité.

Israël "état juif" ? Disons qu’Israël est un état où proportionnellement à sa population, il y a beaucoup de juifs. Comme ça nous sommes d’accord pour l’invitation à Paris de son Premier ministre ?

Et je ne parle pas, ici, tu le remarques, d’état refuge. Moi aussi j’ai voté pour Emmanuel Macron aux deux tours et pour En Marche aux législatives (aux deux tours).

Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Laurent Bloch - le 13 juillet 2017

Oui, ce serait bien que soit organisée une commémoration des massacres de Sétif et Guelma, et que le gouvernement français y fasse acte de présence et de reconnaissance. Mais tu m’accorderas que ce n’est pas tout à fait symétrique de la situation évoquée ici.

Contre l’invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv
Laurent Bloch - le 13 juillet 2017

Par contre je suis très favorable à l’invitation du Président américain Donald Trump aux cérémonies du 14 juillet. Si le Brexit a lieu un jour, la France restera le seul pays de l’UE à posséder une défense nationale digne de ce nom, et il est utile de le montrer au président de la première puissance mondiale. J’ai assisté à la répétition du défilé aérien, c’était assez impressionnant.



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS

2004-2017 © Blog de Laurent Bloch - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15